- -ANNEE 2020-
Sarnikoff
   hotline@sarnikoff.fr ℜ(ε)+ℑ(ζ) ψΘψ Sarnikoff 2018 h=∫∞ dt WIKI EXPERIMENTAL NON SECURE OUVERT A TOUS VENTS    

ANNEE 2020


https://www.youtube.com/watch?v=df-eLzao63I Le concerto n°21 de Mozart pour une pause à 15h
J' ai commencé par séjourner au V.T. Je fus accueilli vers 9h par un bout de galette de rois tendue par Mme Josette. Toute sa vie est là à présent. Aura-t-elle passé une moitié comme prof de fac? Et moi quels sont donc mes bouts de vie?
J' ai jeté un oeil à 2019 pour voir ce que j' avais bien pu écrire.
Je pense être encore en meilleure forme que l' an dernier.
Pourquoi ne pas clore cette introduction, par la fin du 31 que hier je n' ai pas écrite.

"Fantastique journée" ! Journée d' hiver, journée froide dans un plein soleil. Je ne pouvais être conduit qu' au lac. Je ne suis parti qu' à 14h, car je voulais laissé reposer mon estomac.
Sur la piste cyclable, le soleil était déjà derrière moi; soleil bas sur l' horizon, mais soleil brillant dans toute sa splendeur dans un ciel très bleu.
Sachant que l' après-midi serait courte, je n' ai pas perdu de temps. Je me suis vite allégé. Je cours toujours en short. Et je fus sur la berge après une petite course soutenue. La berge n' est plus très large. Le nid de la foulque est à présent presque sous l' eau. Aussi je couru à rebours, pensant avoir de la place sur le bord que j' avais fréquenté en début d' automne 2018. Mais le pêcheur était installé. Je pensais pourtant la pêche fermée à partir du 6 décembre.
Me voilà parti en courant à la pêche d' un coin de soleil.
C' est au bord d' un pré que je me suis installé. Là je n' ai pas eu à profiter de la réflexion du soleil. Mais je fus couvert de ses rayons, m' étant découvert pour tous mes exercices chantant de mon tee-shirt et de mon léger pull. Un premier cheval curieux est venu jusqu' à la clôture électrique, puis le cheval fougueux mais méfiant a fait de même. Le soleil s' allongeait dans la brume du soir que je finissais ma partition. Je fis la halte habituelle sous l' abri du lac pour mes abdominaux en "Amandier" (chanson de Brassens). Et en courant, sans faire de pause j' atteignis la clairière. J' avais emporté de quoi faire du feu, et 4 patates à faire chauffer. A l' issue de cette flambée, je pensais que c' était cuit, trop humide le bois. Mais je remarquais que subsistait une braise. J' avais remarqué que les tiges mortes de renoué étaient sèchent et aptes à la consumation. J' en réduisis quelques unes en paille, simplement en écrasant entre pousse et index ce genre de tuyau friable. C' est ainsi que j' arrivais à mes fins, le feu. Je voyais la lueur du soleil déclinant dans les branches au sud ouest du Moucherotte. Le feu intense me chauffait tout en chauffant mes patates. J' ai mangé despatates, des noix, de l' abricot sec, et des amandes. Le soleil avait complètement disparu derrière la montagne quand j' enfourchais pour le retour mon vélo.
J' étais couvert de mes milles vêtements, et n' ayant pas froid je prenais le temps. Le spectacle était grandiose. Ayant changé d' axe, ce fut derrière le Moucherotte que le soleil mit le feu, un feu orangé, presque aussi rouge que ne furent les braises de mon feu.
Bien, 15 jours, que je ne m' étais pas rendu au lac.
Et cette belle journée de pur hiver, froide et ensoleillée, fut mon cadeau de fin d' année.

   hotline@sarnikoff.fr ℜ(ε)+ℑ(ζ) ψΘψ Sarnikoff 2018 h=∫∞ dt WIKI EXPERIMENTAL NON SECURE OUVERT A TOUS VENTS 17/09/21 15:04:09






























ANNEE 2020